Actualités

Vers un quatrième parc éolien offshore dans la Manche ?

24/03/2015

Dans le cadre de la transition énergétique française, le gouvernement ambitionne d’accélérer le déploiement des énergies marines renouvelables et d’atteindre une puissance installée de 6.000 MW à l’horizon 2020. Alors que le ministère de l’Écologie prépare le lancement d’un troisième appel à projets concernant l’éolien offshore, il apparaît aujourd’hui comme primordial d’identifier de nouvelles zones maritimes propices au déploiement d’unités de production renouvelables aux larges des côtes hexagonales.

C’est dans ce contexte que Ségolène Royal, ministre de l’Écologie, a demandé à Pierre-Henry Maccioni (préfet de Haute-Normandie) et au vice-amiral d’escadre Emmanuel Carlier (préfet maritime de la Manche et de la mer du Nord) de lancer une grande concertation publique régionale afin d’identifier, dans la Manche, des zones susceptibles d’accueillir un nouveau champ éolien.

Un premier travail d’identification de zones maritimes a déjà été confié au CEREMA (Centre d’Études et d’expertise sur les Risques, l’Environnement, la Mobilité et l’Aménagement). Ce travail a donné naissance à une première analyse technico-économique qui devrait être complétée par une étude des potentiels de raccordement, étude cette fois menée par RTE (Réseau de Transport d’Électricité).

Réunions, consultations des publics et de la communauté de pêcheurs, travaux d’analyses du Conseil maritime de façade… L’ensemble des acteurs de la mer et du littoral sont donc invités à s’exprimer dans le cadre de cette consultation publique qui doit mettre en avant les risques, les opportunités et le potentiel de raccordement au réseau d’un éventuel projet éolien situé entre Boulogne-sur-Mer et la baie du Mont Saint Michel. Les résultats de ces travaux devraient être livrés au Ministère de l’Écologie en avril prochain.

Cette consultation publique ouvre donc la voie à un nouveau parc éolien offshore au large des côtes françaises. Avec les parcs éoliens offshore de Courseulles-sur-Mer, de Fécamp et du Tréport dont la construction est déjà validée, il s’agirait du quatrième de ce genre en Manche.

Source : http://lenergeek.com/2015/01/27/vers-un-quatrieme-parc-eolien-offshore-dans-la-manche/